E. Renouvelables

Jerada se dote d’une nouvelle station thermique

jerada_station_thermique_021
3 MILLIARDS DE DH D’INVESTISSEMENT
900 EMPLOIS CRÉÉS À TERME
  
Jerada se dote d’une nouvelle station thermique

La nouvelle unité consommera 1 million de tonnes de charbon et 2 millions m3 d’eau par an, avec une puissance de production annuelle de 2356 GWh

Jerada, la ville minière de l’Oriental est en train de renaître de ses cendres. Un mégaprojet électrique est en phase de réalisation et générera à terme 900 emplois directs et indirects. Une réelle solution pour une ville qui compte l’un des taux de chômage les plus élevés du Maroc et qui végétait dans une somnolence économique depuis la fermeture de ses charbonnages.
En amont, le projet d’extension de la centrale thermique de Jerada renforcera l’actuelle centrale thermique, garantira une production annuelle de 2020 MW et assurera 7% de la production nationale. En perspective, permettre à la province de Jerada qui comprend deux autres centrales électriques (la thermo-solaire de Ani Bani Mathar et l’actuelle centrale thermique de Jerada) de contribuer à hauteur de 20% à la production nationale en électricité en décembre 2017. Ce projet, dont les travaux ont démarré en décembre 2014, est composé d’une centrale thermique avec une unité supercritique de 350 MW fonctionnant au charbon pulvérisé. Il est réalisé par l’ONEE en partenariat avec le contractant chinois Sepcio
III. L’ONEE contribue à hauteur de 15 % au montant global du projet estimé à 3 milliards DH. Les 85% restants sont financés par la banque chinoise: l’Exim-Bank.
La capacité nominative est de 318 MW, une unité à charbon pulvérisé avec la technologie du charbon propre. Des équipements seront installés pour réduire l’impact sur l’environnement pour ce qui est de la filtration et la désulfuration du gaz avec une solution de valorisation des cendres. Les cendres issues de cette centrale ne seront pas rejetées dans la nature mais revalorisées dans des produits de briqueterie ou de cimenterie. Cette unité qui produira le double de l’ancienne portera la production énergétique des centrales de Jerada à 450 MW.
Le choix du site était dicté par les infrastructures existantes et les attentes économiques puisque cette centrale est la seule unité productive au niveau de la province. «La centrale sera alimentée en charbon via le port de Nador et par voie ferroviaire avec l’installation d’un nouveau parc à charbon pour recevoir 1,5 million de tonnes de charbon par an pour satisfaire le besoin du complexe thermique de Jerada» a expliqué Noureddine Fetian, responsable d’exploitation lors de la visite effectuée mercredi par Mohammed Mhidia, Wali de l’Oriental et Mabrouk Tabet, gouverneur de la province de Jerada.
Les travaux de base sont assurés par deux entreprises marocaines pour ce qui est du terrassement, la réalisation du site, du parc à charbon, les réservoirs de traitement des eaux, les fosses et le convoyage et l’installation des turbines à vapeur. La cheminée principale sera montée par une entreprise coréenne.

 

 

Source: www.leconomiste.com

A Propos de l'auteur