E. Classiques

ONEE.. DE NOUVEAUX CHANTIERS EN PERSPECTIVE

oneee

Le contrat-programme 2014-2017 se met progressivement en place au sein de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE). Du moins, précise L’Economiste dans son édition du 1er octobre, en ce qui concerne le volet “infrastructure”.

Le groupe se prépare ainsi à revoir en profondeur son dispositif commercial. Les premiers chantiers concerneront la branche “eau”. Il s’agit, pour l’Office, de procéder à une refonte intégrale du système d’information commercial (Sicom) de la structure. Pour  mener cette mission à bien, l’ONEE ne lésine pas sur les moyens, puisqu’il souhaite s’offrir les services d’un intégrateur et faire appel à un ou plusieurs fournisseurs pour l’acquisition d’équipements, la mise en place et la maintenance de l’infrastructure technique du projet Sicom. Au total, cette opération coûtera 100 millions de DH à l’ONEE.

Autre chantier et pas des moindres, celui concernant la mise en place de synergies entre le département “eau” et celui de “l’électricité”, notamment sur l’aspect commercial et les systèmes d’information. Une façon de concrétiser la fusion des deux branches. Le travail d’alignement entre les deux départements a d’ailleurs déjà été entamé, notamment au niveau de la facturation. Désormais, la branche “eau” s’est alignée à la périodicité de facturation en vigueur dans l’activité “électricité”.

Enfin, l’entreprise se penche également sur l’inventaire de ses immobilisations. Un projet qui intervient au moment où l’Office annonce son intention de se délester de certains biens immobiliers. Et pour cause,  puisqu’il s’est engagé sur 22 milliards de DH, entre opérations de recapitalisation et injections financières directes, afin de soutenir les évolutions de l’activité.

Source:  Sanae El Asrawi, le360

A Propos de l'auteur