Amérique Latine

Le Maroc: aubaine pour les entreprises brésiliennes

Maroc-Bresil

Les programmes nationaux dans les domaines de l’eau et de l’électricité constituent une aubaine pour les entreprises brésiliennes souhaitant investir dans le marché marocain, a indiqué, mardi à Rabat, le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Abdelkader Amara.

«Nous œuvrons sur des programmes d’investissement qui dépassent les 36 milliards de dollars pour l’électricité et 25 milliards d’euros pour l’eau. Je suppose que c’est une aubaine pour les entreprises brésiliennes qui seraient intéressées par ces programmes», a estimé Abdelkader Amara, dans une déclaration à la MAP, à l’issue d’un entretien avec une délégation parlementaire brésilienne, conduite par le député Cleber Verde Cordeiro Mendes, président du Groupe parlementaire Brésil-Maroc.

Il a, en outre, souligné que la part des exportations marocaines à destination du Brésil, qui est un marché très important, ne dépasse pas les 0,6%, relevant «qu’il y a beaucoup d’opportunités qui pourraient être exploitées et plusieurs axes de coopération qui peuvent être noués».

Le ministre qui a présenté à la délégation brésilienne les multiples potentialités du Maroc et les opportunités d’affaires qui se présentent partout dans le Royaume, a fait savoir que l’intérêt manifesté par les députés à ces axes de coopération «va certainement booster la coopération bilatérale pour les années à venir».

Pour sa part, le président du Groupe parlementaire Brésil-Maroc et secrétaire général de la Chambre des députés a souligné que «le Brésil ambitionne aujourd’hui de développer ses relations avec le Maroc dans plusieurs domaines», formulant le souhait que «les résultats de cette visite soient à 100% positifs».

Les entreprises brésiliennes sont connues mondialement en matière d’exploitation du gaz naturel et du pétrole, a-t-il fait valoir, faisant part de la volonté de son pays de partager son expertise en la matière avec le Maroc.

Cette réunion a été l’occasion pour les deux parties de discuter des perspectives de renforcer davantage la coopération bilatérale dans les domaines de l’énergie et des mines, mais également en matière d’eau et d’environnement.

Les relations maroco-brésilienne ont connu une impulsion particulière et une nouvelle dynamique depuis 2004, suite à la visite d’Etat de S.M. le Roi Mohammed VI au Brésil dans le cadre d’une tournée royale en Amérique latine.

La coopération entre les deux pays est régie par la Commission mixte Maroc-Brésil. La première session de cette commission s’était tenue en 2008 à Rabat, durant laquelle les deux parties s’étaient félicitées de la réalisation d’un joint-venture entre le Groupe OCP et la filiale de la compagnie brésilienne «Bunge International» et avaient manifesté leur souhait de développer leurs relations, notamment dans les secteurs du développement minier, de l’exploration des hydrocarbures, des énergies renouvelables et des biocarburants.

La délégation parlementaire brésilienne, qui effectue une visite au Maroc du 18 au 23 septembre, est composée de représentants de divers partis et tendances politiques dans les deux chambres du Parlement brésilien.

Source: MAP-LE MATIN

A Propos de l'auteur