E. Renouvelables, Eolien

Le Maroc casse les prix sur les énergies éoliennes

Tarfaya

A l’occasion d’une table ronde lors de la conférence internationale sur les énergies renouvelables à Abu Dhabi, samedi 16 janvier, le Secrétaire général du ministère de l’Energie, Abderrahim El Hafidi, a annoncé que le Maroc fournirait l’énergie éolienne au prix le plus bas du monde, rapporte le site spécialisé CleanTechnica.

Pour son projet de parc éolien de 850 MW, dont l’appel d’offres a été remporté début décembre par Nareva, filiale du holding royal SNI, les prix oscilleront entre 30$/MWh (mégawattheure) et 25$/MWh, soit entre 300 et 250 dirhams environ. Au Maroc, le prix de l’électricité produite selon les techniques traditionnelles est évalué à environ 90 centimes le kilowattheure minimum. Il reviendrait ainsi à moins de 30 centimes avec les énergies éoliennes.

L’année dernière, ACWA Power avait lui aussi cassé les prix de l’énergie renouvelable après avoir remporté l’appel d’offres pour un parc d’énergie solaire photovoltaïque de 200 MW, au prix de 58,40$/MWh.

L’éolien moins cher que le charbon

« Maintenant, nous avons des projets éoliens moins chers que le charbon », a déclaré M. El Hafidi. « C’est fantastique que nous puissions avoir confiance dans l’énergie renouvelable pour l’avenir de notre énergie et pour l’avenir de la planète », a ajouté celui qui avait participé à l’élaboration et la mise en œuvre de la nouvelle stratégie énergétique nationale.

Adnan Amin, directeur exécutif de l’IRENA (Agence internationale de l’énergie renouvelable), a pour sa part relevé que ce prix était la preuve d’un « changement remarquable » dans le coût des technologies des énergies renouvelables.

Le projet de parc de 850 MW au Maroc portera sur la construction de cinq centrales éoliennes à Laâyoune (300 MW), Essaouira (200 MW), Midelt (150 MW), Tanger (100 MW) et Boujdour (100 MW). La mise en service de ces centrales est prévue entre 2017 et 2020.

Ce projet éolien fait partie du vaste plan énergétique lancé par le Maroc qui vise à couvrir 52% de ses besoins énergétiques grâce aux énergies renouvelables d’ici 2030. La première centrale solaire du complexe Noor de Ouarzazate devrait quant à elle être inaugurée dans les jours qui viennent.

Source : Al Huffington Post Maghreb

A Propos de l'auteur