E. Renouvelables

Le stockage de l’énergie: un enjeu majeur pour le développement des énergies renouvelables

energie-solaire_487

Depuis plusieurs années, un des freins à l’émergence des énergies renouvelables intermittentes (solaire et éolien notamment) a été le problème du stockage de l’électricité. Mais la donne pourrait changer dans les prochaines années avec la chute continue des prix des batteries de grande capacité.

De 1000$ par kWh en 2010 pour une batterie au Lithium, il est passé à 540$ / kWh en 2014 d’après Bloomberg New Energy, et devraient atteindre 150$ en 2020, soit un prix divisé par plus de 6 en 10 ans !

Plusieurs entreprises prennent ce tournant, en particulier aux Etats-Unis où le prix de rachat de l’électricité est souvent faible, et où certains Etats bénéficient d’un taux d’ensoleillement important. Pour le moment, la plus avancée est probablement Tesla Motors, connue par ailleurs pour sa production de voitures électriques. Elle propose sur son site internet des batteries de 7kWh ou 10kWh, assez fines pour être fixées sur un mur, et qui permettent aux foyers et entreprises équipés de panneaux solaires d’être plus indépendant du réseau et donc de réduire leur facture énergétique et leur empreinte écologique (l’énergie qu’ils produisent est consommée à domicile et il y a donc très peu de pertes de transport). Pour réduire encore les coûts de production des batteries et donc leur prix, Tesla construit actuellement dans le Nevada une immense « Gigafactory » qui devrait doubler le nombre de batteries produites dans le monde d’ici 2020.

Mais à quoi cela peut-il servir pour les particuliers ?

Lors d’une journée, un foyer équipé de panneaux photovoltaïques consomme plus d’électricité le matin et le soir, mais en produit plus en milieu de journée. D’où l’idée de pouvoir la stocker lorsqu’elle est en excès pour l’utiliser quand on en a besoin. Il y a quelques années, le prix et l’encombrement des batteries étaient tels que c’était impensable, mais ce sera envisageable très bientôt.

Une batterie d’environ 3000$ est désormais largement suffisante pour effectuer ce stockage. Elle permettrait en particulier de garder toute l’énergie qui est envoyée par le soleil, plutôt que d’en revendre une partie à EDF lorsque que les panneaux produisent plus que ce que ne consomme le foyer.

Quel enjeu pour la transition énergétique?

L’enjeu de ces dispositifs est celui des réseaux électriques du futur, où il n’y aura pas un producteur d’électricité d’un côté et des consommateurs de l’autre, mais une multitude de producteurs-consommateurs reliés entre eux. Cette organisation permet de produire l’énergie au plus près de son lieu de consommation et de réduire l’énergie qui est perdue lors du transport.

Avec la révolution des Smart Grid (voir notre article sur le sujet), c’est-à-dire la mesure des consommations en temps réel pour optimiser le réseau, ce changement de rapport à l’énergie peut nous aider à accomplir notre transition énergétique. En effet, il sera bien plus facile d’intégrer du solaire dans notre mix énergétique, puisque chaque foyer pourra devenir producteur. Pour les producteurs d’énergie comme EDF, cela permet également de lisser la production puisque les particuliers n’injectent plus leur électricité solaire dans le réseau quand il en a le moins besoin, en milieu de journée. EDF pourra donc réduire son utilisation des centrales thermiques (pétrole, gaz ou charbon), qui sont les plus faciles à démarrer et arrêter. Nul doute que le gouvernement et l’Europe va encourager l’adoption de ce mode de production auprès des entreprises et des particuliers dans les prochaines années….

 

 

Source: www.zegreenweb.com

A Propos de l'auteur